Comment relancer le commerce physique en France ?

 
le 21 mai 2019 dans Retail Insight
 

Bien que les magasins physiques restent le premier mode d’accès aux biens de grande consommation, l’augmentation des achats en ligne est une tendance durable.

Représentant 80% des ventes de détail, le commerce de proximité vit des temps difficiles et souffre de la popularité du e-commerce. Les magasins physiques doivent donc évoluer de manière urgente en prenant en compte les nouveaux modes de consommation digitaux.

En effet, les marques font faces à une nouvelle génération née avec l’e-commerce. Acheter en ligne ? c’est un réflexe naturel pour eux.
Mais en proposant une expérience client optimale, les acteurs de l’e-commerce réussissent à séduire et à fidéliser ces nouveaux consommateurs.

Le consommateur hyper et multi connecté devient encore plus informé, sollicité et exigeant. Il veut les meilleurs prix mais aussi la qualité. Il ne veut pas attendre et souhaite que le produit soit immédiatement disponible en stock et/ou livré le plus tôt possible. Il veut toucher, voir et tester le produit. Il veut un conseil personnalisé. Il veut que le commerce s’adapte à ses besoins quelque soit l’heure ou le lieu. Aucun canal individuellement ne permet de répondre à l’ensemble de ses exigences. Le shopper devient omnicanal.

@le photographe Antoine Geiger met en scène des passants littéralement aspirés par leurs smartphones

Le commerce physique est-il en danger face à l’e-commerce ? Selon moi, c’est une opportunité !

Les acteurs du retail se doivent de trouver des solutions pour répondre à ces nouveaux comportements, satisfaire le client et faire vivre une expérience client enrichie et mémorable.

Augmenter la visibilité en ligne peut être une solution efficace ! En effet, comme l’explique le journaldunet.com, environ 70% des utilisateurs se servent de leurs appareils mobiles pour rechercher des informations sur un produit avant son achat. C’est pourquoi la création d’un site web adapté au smartphone est super importante !
Le smartphone permet donc d’effacer la frontière entre commerce en ligne et commerce de proximité mais pour cela le commerçant doit arriver à le mettre au cœur de sa stratégie de vente.

Selon l’enquête Ifop 2016, plus d’un Français sur deux (51%) trouverait intéressant de recevoir des offres promotionnelles en temps réel sur son smartphone, en passant dans les rayons d’un magasin (67% des moins de 35 ans). Cette efficacité s’explique par le fait que le message est reçu sur un smartphone, un outil aussi intime qu’essentiel au quotidien, y compris pour le paiement.

Entre facilité de paiement, géolocalisation, réalité augmentée et source d’informations, de nombreux points sont à prendre en compte.

Le commerçant doit donc adopter une stratégie cross-canal ou omnicanal et permettre au consommateur de jongler entre boutique et smartphone en lui proposant par exemple d’acheter ou réserver en ligne et de retirer en magasin, de se faire livrer du magasin à son domicile, ou encore de pouvoir accéder à son panier digital sur place pour y mettre des articles et finaliser l’achat en ligne plus tard.

De l’entrée dans le commerce jusqu’à l’achat, le comportement du consommateur est analysé au travers de son smartphone afin de répertorier différentes typologies de comportement en magasin («in store»). L’objectif est de donner aux commerçants tous les outils pour capitaliser sur ces données afin de piloter leur stratégie publicitaire. Les vendeurs auront donc accès à son historique d’achat, ses goûts, ses attentes et bien plus encore.

Cette union du canal online et offline progresse, même si encore il y a beaucoup à faire, puisque les dernières études montrent que le degré d’omnicanalité est inférieur à 40% dans le secteur retail

Pour relancer le commerce physique, il faut casser les codes du commerce traditionnel et surtout créer l’effet “waouh” !

Les commerçants ont, de fait, un rôle à jouer auprès de leur clientèle et doivent précisément axer leurs efforts sur leurs offres de produits et de services.
Les clients ne doivent pas se rendre dans un magasin que pour l’achat mais pour vivre une expérience unique qui leur change de leur quotidien. S’ils apprécient ces expériences, le client sera plus susceptible de faire un achat.

Pour lutter contre la concurrence avec le e-commerce, de nombreuses enseignes ont intégraient les concepts de digitalisation du magasin ou «phygital». Elles consistent à proposer des cabines d’essayage virtuelles, des tablettes équipées ou des bornes interactives, entre autres des dispositifs digitaux dans le but d’une meilleure expérience client.

Les avantages de la digitalisation du point de vente sont nombreux. (Le digital-in-store est en mesure d’apporter plusieurs bienfaits !)

En voici quelques-uns rien que pour vous !

•   Dynamiser le trafic en boutique,
•   Optimiser la conversion des clients,
•   Améliorer la rentabilité de votre magasin,
•   Renforcer l’attractivité de votre enseigne,
•   Moderniser l’image de marque de votre point de vente,
•   Diminuer les temps d’attente en boutique,
•   Fluidifier le parcours client,
•   Stimuler le cross selling (ventes croisées ) et le up selling (montée en gamme),
•   Disposer d’un avantage concurrentiel indéniable

A l’avenir, la phygitalisation de la boutique ira vers davantage de personnalisation de la relation client.
Cette personnalisation à l’extrême se fera aussi avec des innovations technologiques. Les produits s’adapteront à chaque shopper. Les imprimantes 3D, par exemple, pourront personnaliser un article et le rendre unique.

On peut d’ailleurs souvent personnaliser des produits lors d’ateliers au sein de magasins, une autre tendance en ce moment !

Comme vous avez pu le voir dans mes articles précédents,  des nouveaux magasins comme Apple ( Voir l’article ) ou encore Ikéa ( Voir l’article ), organisent de nombreux ateliers. (Cours de yoga, cours de cuisine sans déchets, ateliers créatifs et ludiques, démonstration, cours de photo /vidéo..)

Le but des marques ? Rassembler les clients dans un même lieu, autour d’une même expérience et créer un lien entre le client et la marque.

Le problème des marques e-commerce sans magasins physique : faire vivre sa marque par le biais de son site internet et de ses réseaux sociaux.
Certes il arrive à se faire connaître, mais ce n’est pas suffisant ! ( il manque l’expérience client !)

La montée des magasins pop-up et les showrooms sont deux concepts qui sont de plus en plus exploités pour une simple raison : ce ne sont pas des endroits faits pour optimiser la vente, mais l’expérience client.

Les Pop up stores sont donc un bon moyen de faire connaître sa marque e-commerce en magasin physique, une façon d’attirer les acheteurs en ligne, de montrer l’univers de la marque en réel et surtout de créer un véritable lien avec les consommateurs (de la même manière que les ateliers) !

Les magasins éphémères sont de plus en plus nombreux ! Que ce soit dans une boutique dédiée à la marque ou plusieurs marques (concept store) ,dans d’autres enseignes comme Ikéa qui dispose d’un espace dédié à l’exposition de collaborations avec des créateurs ou encore dans des centres commerciaux comme avec les 6 espaces éphémères consacrés à Noah aux Galeries Lafayette des Champs Elysées ( Voir l’article )

Le commerce physique n’est pas mort et nous réserve encore de nombreuses surprises..! ( Affaire à suivre )

NESTORE

Nestore est un promoteur d’expériences éphémères. Notre ambition est de ré-enchanter le commerce de centre-ville en créant un réseau de boutiques dédiées aux pop-up stores qui deviendront des destinations de découvertes et d'expériences.



Ce site web utilise des cookies afin de réaliser des statistiques de visite. En cliquant sur «j'accepte», vous déclarez avoir lu et accepté nos conditions d'utilisation. Pour plus d'informations relatives à l'utilisation qui est faite de vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer