web stats

L'enseigne de mode féminine 123 du groupe Etam se modernise

La marque nommée 1.2.3 pendant 36 ans évolue et devient  Maison 123

« Véritable institution depuis 1983, la maison 123 évolue aujourd’hui de l’esprit tailoring vers des pièces iconiques toujours plus mode » : c’est en ces termes que l’enseigne du groupe Etam décrit son évolution style et son changement de nom.

L’enseigne de mode féminine 123 du groupe Etam se modernise et se donne quelques airs de multimarques !

En Mars à l’occasion de la Journée des droits des femmes, celle ci s’était faite remarquer dans une boutique éphémère dans le Marais à Paris. Cette espace éphémère mis en place dans le but “de capter une clientèle nouvelle”, dévoilait une collection capsule réalisée avec l’illustratrice Marie Guillard !

Une bonne action puisque les bénéfices récoltés ont été reversés à la Fondation des Femmes, qui aide les femmes victimes de violences en France à accéder à un soutien moral, financier et juridique.

Depuis le 16 Avril, la marque continue à développer sa nouvelle identité en installant un tout nouveau concept dans un magasin rue du Commerce dans le 15eme arrondissement à Paris.

Objectifs principaux de la marque 123


Pour marquer le lancement de sa nouvelle image, la marque se base sur ces objectifs :

  • Dépoussiérer l’ancienne image de 1.2.3.
  • Séduire de façon plus transgénérationnel les femmes de 25 à 85 ans et des clientes en recherche d’une tenue élégante et moderne. Pour attirer son coeur de cible, la marque a choisi comme ambassadrice l’actrice Marie Gillain.
  • Adopter un comportement responsable à l’égard de l’environnement. Dans le but d’effectuer davantage d’actions elle a fait appel à I:co, une entreprise de collecte et recyclage textile.

En ce qui concerne la boutique elle s’est refait une petite beauté!  Maison 123 a aménagé ses magasins dans l’air du temps avec des matériaux très tendances comme le parquet en chêne clair (Petit plus il est recyclée à partir de traverses de chemin de fer !), des suspensions en bambou et osier naturels pour le côté végétal, mais aussi des canapés en lin pour donner un côté un peu plus cosy !

Mais quel est le nouveau concept du magasin parisien Maison 123 arborant les nouvelles couleurs de la marque ?

La marque continue toujours de présenter ses collections dans ses magasins, mais la nouveauté se trouve à l’étage ! On y va ?

Au niveau supérieur, un espace de coworking et la présentation de quelques marques choisies pour leur engagement durable ou local comme la mode made in France de La Gentle Factory et de 1083, les bijoux tricolores de Cocci ou encore les sneakers des marques Ector, Oth et Caruus.

Si vous voyez des boîtes dans le magasin, ne soyez pas surpris, ce n’est pas de la déco! Celles-ci sont installées afin d’inciter les clients à rapporter des vêtements dont ils ne se servent plus. Et bien sûr, en échange vous aurez une remise de 20% sur vos achats dans le magasin. Cela vous donne envie de vider vos placards?

Son réseau, qui se compose de 324 magasins, dont 177 dans l’Hexagone, va progressivement être converti à ses nouvelles couleurs!

On espère que cette nouvelle image de marque avec son concept plutôt chouette va cartonner !

Rendez vous au 76 rue du commerce 75015 Paris !

Auteur :

Photo Legend #1

Dans le même sujet :

Retail Insight
November 2019

La Gamification : combiner shopping et jeu

Scénariser la relation marque-consommateur via une approche ludique, que ce soit au travers des réseaux sociaux, du site web ou directement en magasin physique, la tendance est à la création et l’intégration de jeu dans le parcours client. Comment expliquer le fait que les marques se tournent vers la gamification ?

Retail Insight
November 2019

La Garçonnière : quand tout commence par un pop up store

Pour arriver au concept store La Garçonnière, les fondateurs de la marque ont emprunté le chemin des pop-up stores.

Retail Insight
October 2019

Comment Lidl se transforme tout en préservant sa clientèle ?

Depuis 2012, la grande surface Lidl revoit son positionnement à la hausse, en abandonnant le hard-discount, en intégrant les marques classiques dans ses rayons et en développant sa marque de distributeurs. Derrière cette nouvelle stratégie se cache une réponse au ralentissement de la croissance des hards discounters.