web stats

“Shop in shop”: La nouvelle stratégie des magasins

Dans mon article précèdent, nous avons vu que les magasins physiques se réinventent au quotidien grâce aux outils technologiques, à l’organisation d’évènements au sein de magasins ou encore par la création d’expériences éphémères ! (voir l’article)

Les avantages du Shop in Shop

Après avoir fait entrer la restauration dans les commerces, place au « shop in shop »: la nouvelle stratégie des magasins pour vendre, déployer son expertise, attirer de nouveaux consommateurs et accroître sa visibilité. Les commerces physiques ont donc décidé de s’associer ! Et ils ont bien raison..Les marques tirent ainsi réciproquement parti de l’image des autres.
Il s'agit également un excellent moyen d’essayer un concept ou de lancer un nouveau produit en limitant la prise de risque. Ces mini-boutiquessont l’occasion de se tester avant d’étendre un projet au reste du réseau.

« C’est le commerce de demain », assure, Antoine Lemarchand, le patron de Nature & Découvertes.

Dans les magasins de grandes distributions, les rayons alimentaires sont toujours remplis mais lorsqu’on arrive vers les rayons mode, électroménagers, électroniques, il n’y a plus grand monde!  

« L’hypermarché n’est pas dans une spirale dynamique et il se traîne en plus un boulet de plus en plus encombrants: les rayons non-alimentaires », qui ne sont plus rentables. Produits électroniques et électroménagers, mode, ameublement, jouets, articles de sport : ces rayons sont les plus attaqués par Amazon ainsi que par le commerce spécialisé.

« Le phénomène a effectivement pris de l’ampleur depuis le premier test lancé par Carrefour en 2010 » : il avait implanté des « corners » Virgindans ses hypermarchés avant d’arrêter l’expérience en février 2012.

Une première expérience qui n’a pas perdurer dans le temps, mais ça ne saurait tarder. En effet, ce concept de “shop in shop” s’est largement développé.

Les magasins dans les magasins possèdent de nombreux avantages, dont le principal est que celui ci est un scénario gagnant-gagnant. Les enseignes invitées paient un loyer moindre et font donc des marges plus élevées et de l’autre côté les enseignent hôtes redynamisent leurs rayons.

Le Printemps est un de ses magasins qui accueille de nouvelles enseignes en « shop-in-shop » pour dynamiser son offre. Après avoir accueilli Uniqlo, La maison du Monde et Parfois en 2017, le Printemps annonce deux nouveaux partenariats : le Vieux Campeur pour la partie outdoor et Aroma-Zone côté cosmétiques naturels.

“Le but est d’apporter une vraie expérience au client et répondre à ses nouvelles aspirationsexplique Paolo de Cesare, le président du groupe.

Carrefour mise aussi sur cette tendance ! De nombreux “corners test” on était installés depuis novembre dans deux hypermarchés Carrefour.
Cette pratique peut également se rencontrer dans le cadre d’enseignes partenaires appartenant à un même groupe. On peut ainsi trouver des shop-in-shop Go Sport dans certains magasins Casino ou encore Darty dans certaines FNAC et réciproquement.

Je suis certaine que vous avez tous remarqué la présence de corners Starbucks dans d’autres magasins! En effet la marque au-delà de ses points de vente coffee shop traditionnels s’est installé dans les gares, chez intermarché, Gemo, Leroy-Merlin, la Fnac, Castorama et bien d’autres ..!


De plus en plus les marques digitales né sur les réseaux sociaux font leur apparition dans les magasins physiques la plupart du temps via des boutiques éphémères.

Le groupe printemps a décidé de rénover deux étages du bâtiment de la femme à Haussmann et d’implanter au 4eme étage un espace dédié aux marques digitales tels que Misbhv, Chylak ou encore Rotate.  
Depuis Décembre on peut aussi retrouver des “corners” Cdiscountdans deux des magasins Mr Bricolage et chez Géant.

Le “Shop in shop” peut être aussi virtuel et celui ci est très répandu sur le web. Les sites e-commerce créent des pages exclusivement dédiées à une marque lors d’opérations spéciales. Ainsi, nous pouvoir voir que Gap est apparu sur le site de vente Chaussures Zalando. Cette collaboration permet à l’enseigne de profiter de l’audience du site.

Le “Shop in shop” a du succès et n’est pas prêt de s’arrêter ! Il s’installe un peu partout…dans les gares, les aéroports, les centres commerciaux, les hypermarchés mais aussi les grandes enseignes ! Certains groupes comme FL Finance (La Boîte à Pizza, Mythic Burger, Esthétic Center, Beauty Full Nails ) créent des enseignes pouvant être intégrées en shop in shop directement au sein même de leurs points de vente !

Incroyable non?

Auteur :

Photo Legend #1

Dans le même sujet :

Retail Insight
November 2019

La Gamification : combiner shopping et jeu

Scénariser la relation marque-consommateur via une approche ludique, que ce soit au travers des réseaux sociaux, du site web ou directement en magasin physique, la tendance est à la création et l’intégration de jeu dans le parcours client. Comment expliquer le fait que les marques se tournent vers la gamification ?

Retail Insight
November 2019

La Garçonnière : quand tout commence par un pop up store

Pour arriver au concept store La Garçonnière, les fondateurs de la marque ont emprunté le chemin des pop-up stores.

Retail Insight
October 2019

Comment Lidl se transforme tout en préservant sa clientèle ?

Depuis 2012, la grande surface Lidl revoit son positionnement à la hausse, en abandonnant le hard-discount, en intégrant les marques classiques dans ses rayons et en développant sa marque de distributeurs. Derrière cette nouvelle stratégie se cache une réponse au ralentissement de la croissance des hards discounters.