web stats
Retail Insight
February 2018

LES GRANDS MAGASINS ET L’EPHEMERE – LE CAS DE MACY’S

La célèbre chaine de magasins américaine Macy’s déploie sa nouvelle stratégie en mettant en place des espaces éphémères dans ses boutiques.

La stratégie de l’éphémère est en vogue dans ces grandes enseignes. Le BHV, les Galeries Lafayette ou le Printemps consacrent des espaces dédiés aux pop-up dans leurs célèbres magasins.

La particularité de Macy’s est que l’enseigne place l’éphémère au cœur de sa stratégie. Son but premier est de mesurer l’impact business de ces corners éphémères en termes de visites, de chiffre d’affaire généré et de satisfaction client.

Donner la possibilité aux marques de tester le brick & mortar

Macy’s présente le concept comme une solution « clé en main » pour les marques qui cherchent à percer dans la vente au détail. Contrairement aux concessions traditionnelles, le personnel de Macy’s dirigera les pop-up stores. Les marques paieront un prix fixe mais empocheront toutes les ventes.

Quand à Macy’s, l’enseigne évaluera les ventes et le trafic. La durée est flexible, bien qu’un engagement minimum d’un mois soit requis. Ceci représente une belle opportunité pour les marques qui souhaitent s’essayer aux ventes physiques. Elles seront installées en plein milieu du magasin. Visibilité garantie !

Des espaces en magasins dédiés à l’éphémère pour ré enchanter l’expérience consommateur

Voici la nouvelle stratégie de Macy’s : proposer des corners éphémères dans ses magasins pour apporter un vent de fraicheur à son offre de produit. Il le nomme « The market @ Macy’s ».

Ces espaces éphémères permettent d’attirer les consommateurs en magasin en continuant de leur proposer des nouvelles marques à découvrir. Le directeur de l’innovation affirme que les nouveautés font plaisir aux clients, qu’ils sont contents à l’idée de découvrir des nouvelles marques et nouveaux produits dans leur magasin Macy’s.

Une période de test & learn pour Macy’s avant de développer le concept

Pour l’instant, c’est dans une dizaine de villes que Macy’s s’essaie à l’éphémère. Mais le programme pourrait bien se développer plus tard. En effet, les magasins Macy’s vont tester pendant ces 6 prochains mois l’impact de leurs pop-up stores en termes de chiffre d’affaires, de passages en magasins et d’avis clients.

Si les résultats sont bons, l’enseigne développera le projet dans ses autres boutiques. Nous on trouve ça plutôt smart !

Pas mal comme projet ! Il permet aux marques de tester un nouveau marché et à l’enseigne Macy’s de générer du trafic en magasin en proposant des nouvelles choses à découvrir à ses clients.


Auteur :

Photo Legend #1

Dans le même sujet :

Retail Insight
November 2019

La Gamification : combiner shopping et jeu

Scénariser la relation marque-consommateur via une approche ludique, que ce soit au travers des réseaux sociaux, du site web ou directement en magasin physique, la tendance est à la création et l’intégration de jeu dans le parcours client. Comment expliquer le fait que les marques se tournent vers la gamification ?

Retail Insight
November 2019

La Garçonnière : quand tout commence par un pop up store

Pour arriver au concept store La Garçonnière, les fondateurs de la marque ont emprunté le chemin des pop-up stores.

Retail Insight
October 2019

Comment Lidl se transforme tout en préservant sa clientèle ?

Depuis 2012, la grande surface Lidl revoit son positionnement à la hausse, en abandonnant le hard-discount, en intégrant les marques classiques dans ses rayons et en développant sa marque de distributeurs. Derrière cette nouvelle stratégie se cache une réponse au ralentissement de la croissance des hards discounters.